Posté par amillou le 24 avril 2009

                                   

 BIENVENUS A TOUS

 

                                    ET


                                              BONNE LECTURE

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

QUATRES SAISONS

Posté par amillou le 24 avril 2009

  

     C’est l’hiver sur l’horizon la neige tombe et s’amoncelle

     Belle la nature se pare d’une fourrure de coton blanc. 

     Sur les arbres, le  bord des toits le gel tricote des dentelles.

     Ces journées de totale pureté se lèvent  en grelottant.

 

    Voici qu’éclate la vie à la  sortie du grand sommeil.

    Tout bourgeonne,  je sens monter la sève bouillonnante.

    De frais et délicats  parfums exaltent nos sens en éveils.

    Le printemps en majesté propose une saison luminescente.

 

    Le ciel éclate de dorures zébrées des rayons de Phébus.

    Sur les chemins cendrés  l’astre brulant détruit l’humus.

    O ombre recherché protège nous des brûlures de l’été.

    O onde  fraiche bienvenue  épanche  nos corps altérés.

 

     Sous les vents de l’automne les arbres dansent et s’effeuillent.

     Les blés sont rentrés, les raisins mures  attendent qu’on les cueille.

     La nature chagrine se repli, de ses eaux nait la brume givrée..

     Des palettes du  peintre  s’échappent sur les prés des couleurs ocrées.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

MON PRESENT

Posté par amillou le 24 avril 2009

                  

Sans ouragan et dans le calme mon labeur s’est terminé
Satisfait du travail accompli me voici aujourd’hui retraité
La jeunesse triomphante, avide de conquêtes,
Sur mes outils laissés, pose une main satisfaite.

Sans nostalgie aucune n’étant nullement usé
C’est avec gourmandise que de loisir je peux abusé.
Avec toi mon âme et vous mes filles de mon cercle d’amour
Le temps qui passe si vite a la douceur du velours.

 La vie n’est pas une affreuse débâcle
Près de vous mes amis je crois au miracle
Je suis sans peur de la terre promise
Avec votre affection les journées sont exquises

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

IL ETAIT UNE FOIS

Posté par amillou le 24 avril 2009

Je me souviens du temps où sur moi coulait le miel

lorsque les yeux de ma mère m’inondaient de soleil,

quand la complicité de mon père pareille à une armure

me protégeait de tristes mésaventure.

 

Je me souviens du temps où tout était plus beau

de la nature sauvage au fragile agneau.

quand mon coeur d’enfant imaginait que l’adulte

défendait l’innocent et ignorait l’insulte.

 

Je me souviens du temps où je connus les livres.

Je dévorais les mots, je m’enlivrais jusqu’à l’ivresse.

Des volumes parcourus je conçus un art de vivre

que je cultive passionnément au seuil de la vieillesse.

 

Je me souviens du temps sucré des confitures

de l’airelle bleutée à la marmelade de mûres

les fruits déposés sur des biscottes à tartinées

sont divin nectar de ma boche appréciés

 

Je me souviens du temps heureux de ma jeunesse.

Les gestes étaient tendresses, les mots étaient caresses.

Entouré d’amour je connus bien des bonheurs

guérissant vite des maux du corps et des bleus du coeur.

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

REGARD

Posté par amillou le 24 avril 2009

Je te regarde femme et souvent je te trouve belle.

Quand ta douceur apaisante reste mon essentiel.

Lorsque le sourire d’un enfant s’incarne dans tes yeux.

Où prés de toi vivre en harmonie est si délicieux.

 

Je te regarde homme et souvent je te trouve beau.

Quand dans la difficulté tu ne plie pas et portes ton fardeau.

Lorsque tu dénonces et t’insurges des froideurs du coeur.

Où tu te bats et revendiques pour une vie meilleure.

 

je te regarde femme et souvent je te trouve belle.

Quand délicate tu imposes des opinions nouvelles.

Lorsque tu luttes à ce que devienne réalité le mot égalité.

Où courageuse battante tu conquiers ta liberté.

 

Je te regarde homme et souvent jt te trouve beau

Quand closse tu t’émeus près de l’enfant au berceau.

Lorsque délaissant le poing levé, ta main cueille une fleur.

Où des notes de piano t’arrachent quelques pleurs.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

l'amour est un tout qui ne ... |
Mon petit nuage |
69lyon76 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le buddleia de balham
| Melusine
| Flâneries Cosmiques